• Les paupières inférieures ou blépharoplastie inférieure

     

     

    Les paupières inférieures ou blépharoplastie inférieureLes consultations - création du projet :

    Le terme de «blépharoplastie» désigne l’intervention qui permet la modification de la morphologie de la paupière, que ce soit pour des raisons fonctionnelles, esthétiques ou mixtes.

    La correction morphologique consiste à restaurer une légèreté à la paupière, autrement dit faire disparaître la lourdeur et la poche de la paupière inférieure. On retrouve un air moins fatigué.

    Au cours d’au moins deux consultations préopératoires, un bilan palpébral et oculaire sera établi, étendu souvent à un bilan facial global. En fonction des constations du chirurgiens et des éléments jugés disgracieux par le patient seront établi le plan de traitement, un devis et les résultats à attendre.

    Au besoin, un bilan auprès d’un ophtalmologiste complètera le bilan préopératoire.

     

    La Chirurgie :

    L’intervention est pratiquée sous anesthésie locale, générale ou sous neurolept.

    L’intervention est en règle pratiquée en ambulatoire. Elle peut se combiner avec d’autres chirurgies (blépharoplastie supérieure, lifting).

    A noter que parfois, l’intervention peut relever d’une prise en charge partielle par l’assurance maladie, sur demande d’entente préalable et avis du médecin conseil.

    La chirurgie : Le traitement de la paupière inférieure s’adapte à chacune des paupières, de ce fait la quantité de peau et de graisse réséquées n’est pas forcément la même à droite et à gauche.

    La cicatrice se trouve placée au niveau de la paupière inférieure, quelques millimètres sous le rebord sourcilier, avec parfois un prolongement externe dans la patte d’oie.

      Les paupières inférieures ou blépharoplastie inférieure

    Lors de l’intervention, les éléments graisseux situés sous la paupière inférieure bénéficient d’un remodelage pour adoucir et supprimer l’aspect alourdi de la paupière.

    Les fils utilisés sont non résorbables et ils devront être retirés entre 5 à 7 jours. Il n’y a pas de pansement en place, seuls quelques éléments de type Stéristrips maintiennent les fils en place.

     

    Après l’intervention : les suites opératoires :

    Les suites sont modérément douloureuses, le recours à des antalgiques simples est suffisant.

    L’apparition d’un œdème au niveau des paupières, parfois accompagné d’ecchymoses, est un phénomène extrêmement fréquent.

    Il conviendra d’appliquer une crème cicatrisante sur les cicatrices ainsi qu’un collyre protecteur oculaire durant la première semaine.

    Une légère difficulté à l’occlusion palpébrale complète est fréquente et transitoire.

     

    Le résultat :

    Il commence à s’apprécier après un délai de 1,5 mois, il est définitif au bout de 1 an, temps nécessaire à l’œdème de disparaître et à la peau de se réadapter. La disparition des ecchymoses est d’autant plus rapide qu’un traitement à base d’Arnica est poursuivi en pré et post-opératoire.