• La Nymphoplastie ou chirurgie des petites lèvres

     

     

    La Nymphoplastie ou chirurgie des petites lèvresLes consultations - création du projet :

    Le terme de « nymphoplastie» correspond à l’intervention qui permet la modification de la morphologie des petites lèvres, situées en dedans des grandes lèvres.

    La demande de correction est en règle fonctionnelle avec la présence de douleurs et/ou inconfort à l’habillement, au sport ou lors des rapports intimes. Plus rarement, elle peut s’avérer d’ordre esthétique.

    La correction morphologique consiste à rendre un aspect naturel à la petite lèvre qui dépasse anormalement des grandes lèvres.

    Au cours de deux consultations préopératoires, un bilan morphologique sera établi et un plan de traitement sera établi.

    L’intervention est pratiquée le plus souvent sous anesthésie générale, elle est cependant parfois envisageable sous anesthésie locale.

    L’hospitalisation a lieu le matin de l’intervention, la sortie étant autorisée dès le lendemain. Elle peut dans de rares cas être pratiquée en ambulatoire.

     

    La chirurgie :

    La morphologie des petites lèvres est telle qu’elles doivent réintégrer leur position en dedans des grandes lèvres.

    Lors de l’intervention, l’excédent de peau et de muqueuse est retiré selon deux types de cicatrices : horizontale (résection en lambda) ou verticale (résection dite marginale).

     

    La Nymphoplastie ou chirurgie des petites lèvres

     

    Les fils utilisés sont résorbables.

    Une anesthésie locale complémentaire est réalisée en fin d’intervention.

     

    Après l’intervention, les suites opératoires :

    Les suites sont le plus souvent modérément douloureuses, le recours à des antalgiques simples est suffisant.

    L’apparition d’un œdème au niveau de la région vulvaire, parfois accompagné d’ecchymoses et d’un léger saignement, sont des phénomènes fréquents.

    Les soins locaux doivent être effectués après chaque miction, avec un spray désinfectant.

    Il est primordial de ne pas sécher la région vulvaire par frottement direct.

    Le port de vêtements amples et de sous-vêtements coton durant les trois semaines post-opératoires.

     

    Le résultat :

    Il commence à s’apprécier après un délai de 3 mois, il est définitif au bout de 6 mois, temps nécessaire à l’œdème de disparaître.