• L'hypertrophie mammaire ou réduction mammaire

     

     

    Les consultations - création du projet :

    L’hypertrophie mammaire se définit comme un volume des seins trop important et disproportionné par rapport à la morphologie de la patiente.

    Elle s’accompagne en général d’un affaissement du sein (la ptôse), ainsi que d’un retentissement sur la posture et la statique de la colonne vertébrale. Outre la gêne esthétique, les douleurs dorsales, cervicales et l’attitude voutée contribuent au mal-être physique et psychologique.

    La réduction mammaire est une intervention se déroulant sous anesthésie générale.

    L’objectif est des restituer une symétrie et une volume harmonieux aux seins, en corrigeant la ptôse. Le chirurgien cherche à obtenir un résultat en accord avec les souhaits de la patiente.

    Deux consultations sont nécessaires, à 15 jours d’intervalle, avant de fixer une date d’intervention.

    Une mammographie pré-opératoire est souvent nécessaire.

    Sous certaines conditions, l’intervention peut-être prise en charge par l’assurance maladie.

     

    La chirurgie :

    Chaque cas est unique et chaque réduction est adaptée à la morphologie de la patiente et à sa demande.

    La patiente est hospitalisée la veille de l’intervention, deux à trois journées d’hospitalisation sont en général suffisantes. L’intervention réalise l’ablation du tissu glandulaire excédentaire, associé à une adaptation de l’étui cutané.

    Le but est d’obtenir un sein harmonieux avec une bonne tenue et un bon galbe.

    En général, l’incision et donc la cicatrice finale ont l’aspect d’un T inversé associé à une cicatrice autour de l’aréole (représentées en rouge sur la figure suivante). Parfois, elle peut prendre l’aspect d’un L.

     

     

    L'hypertrophie mammaire ou réduction mammaire

     

    En fin d’intervention, un pansement modelant en forme de soutien-gorge est confectionné.

     

    Après l’interventionles suites opératoires :

    Les suites sont en général peu douloureuses.

    Afin d’éviter la survenue d’hématome ou de collection, un drain de Redon est mis en place dans chaque sein lors de l’intervention. Il est d’usage de le retirer avant la sortie, soit 48 à 72 heures après l’intervention.

    Le premier pansement est retiré au bout de 24h, remplacé par un pansement plus léger accompagné d’un soutien-gorge de contention sur mesure. Ce soutien-gorge devra être porté nuit et jour durant 1 mois 1/2 , selon les habitudes du chirurgien.

     

    Le résultat :

    La patience est de rigueur, en effet le résultat ne peut être jugé avant un délai de1 an.

    Durant cette période, l’œdème post-opératoire se résorbe, les cicatrices s’atténuent et le sein se remodèle et se positionne.

    Votre chirurgien vous reverra régulièrement en consultation de contrôle.

    false, lsdexception, name, locked, priority, hypertrophie, mammaire, réduction, esthétique, dijon, roche, mathieu, téton, mamelon, cicatrices